Sunday, August 29, 2010

Vu, lu, tutu !

Allez hop,
une recension de quelques oeuvres vues ou lues ces derniers temps.

Côté roman
ART BRUT d'ELENA PIACENTINI

Un matin, le conservateur du Musée des Beaux Arts de Lille veut faire dégager du parvis dudit musée une sculpture déposée par un ou des inconnus. Seul hic, dans ladite sculpture, on découvre le cadavre d'un sans abri.
Une nouvelle enquête commence pour le commandant Léoni, un Corse installé dans la métropole.
Roman acheté sur un coup de tête et après discussion avec son auteure lors du salon du Polar de Lens (62), Art Brut nous plonge dans l'univers de l'art où rivalités, talents et passions s'affrontent, parfois jusqu'à la mort.
Elena Piacentini offre à son lecteur un très bon roman avec des moments forts (montée d'empathie pour les héros, angoisse) et un rythme qui ne faiblit jamais. Le décor lillois et environnant plaira aux régionaux, ilo offrira du dépaysement aux autres.
Le dénouement est excellent ! Et mine de rien l'auteure nous parle d'art, nous cultivant par la même occasion.
Bravo Mdame et les editions Ravet-Anceau.

HISTOIRES TROUBLES de Joe Hill (le fils de Stephen King)



Lecture en cours, toutes les nouvelles ne se valent pas, j'en reparlerai bientôt, mais cependant, il y a une pertinence dans certains propos qui fait oublier des chutes parfois faibles à mon sens.
Bon promis, j'en reparle bientôt.

LA TOUR DES ANGES de Philipp Pullman

Pas encore terminé, mais l'histoire avance crescendo...
Pareil j'en reparle sous peu.

Quelques articles intéressants dans les National Geographic notamment sur les découvertes récentes en Ethiopie...

Du côté des choses visionnées
30 JOURS DE NUIT
Un très bon film de vampires. Une escouade vampire débarque à Barrow en Alaska, juste avant la longue nuit qui durera 30 jours. Dès lors les humains n'auront plus qu'à s'organiser pour résister au fléau. Un film très puissant, sans scène inutile (du genre pas de sexe), les acteurs ont la gueule de l'emploi. A voir.

C'est tout pour aujourd'hui. 


3 comments:

Vladkergan said...

Le souci de 30 jours de nuits, qui reste visuellement impressionnant, est au niveau des repères temporels, notamment au travers des nombreuses et lourdes ellipses qui permettent au scénariste de faire avancer ces 30 jours : http://blog.vampirisme.com/vampire/?243-slade-david-30-jours-de-nuit-2008.

Le comics du même nom est bien mieux réussi à cet effet. Et pour info la suite, jours sombres, sort en direct-to-dvd courant septembre.

LEBLOGAJESS said...

Merci de ces précisions qui sont tout à fait justifiées. On ne voit pas assez les 30 jours passer !!!

LEBLOGAJESS said...
This comment has been removed by the author.