Wednesday, September 19, 2012

Thursday, September 13, 2012

Elégie pour un ange de Marie Alix Thomelin

Marion a 15 ans, c'est une brillante musicienne qui vient d'intégrer une prestigieuse école de musique parisienne, malgré une prestation moyenne. Orpheline de père, elle vit dans l'ombre d'une mère virtuose. Une vie tranquille en apparence, sauf qu'à l'école deux garçons l'attirent. Gabriel sage et posé et Samuel, beaucoup plus sombre mais avec lequel son art semble se développer pour confiner au divin....

Hélas, les apparences ne sont pas toujours ce qu'elles paraissent.

Il faut avoir un côté Girly m'a dit- Marie Alix Thomelin en me dédicaçant son roman à Conches en Ouche, ce qui m'a un peu effrayé.
Et force est de constater que soit j'ai un côté girly (au quel cas c'est une révélation), soit... Non le roman de Marie Alix est tout simplement très très bon, a fortiori pour une première oeuvre.


On éprouve très vite de l'empathie pour les personnages de Marie Alix Thomelin. Marion dans l'ombre de sa mère, tiraillée par les souvenirs sombres du passé...
Gabriel, Samuel : tous sont authentiques. On sent perler certains souvenirs.
Et la musique qui lie ces êtres nous devient audible car Marie Alix Thomelin ne perd jamais son intrigue malgré son goût immodéré pour les belles notes dont elle parle avec justesse. Les chapitres s'enchaînent, on veut savoir comment cette histoire va se terminer... Bien sûr, il y a certaines révélations qui n'en sont pas vraiment, des dialogues ou scènes en italique qui montrent l'importance de ce qui se joue - mais c'est une histoire éternelle sur la place du bien, du mal, sur l'adolescence, période charnière. C'est très bien écrit.

Sous une couverture magnifique, ce premier roman se dévore d'une traite. Il séduira autant les filles qui ont un côté girly forcément que les autres...


Vivement le second tome !

version papier

version numerique

Tuesday, September 11, 2012

Nouvelle très bonne critique

Une critique très positive de Fissures est à lire sur le blog de la librairie roubaisienne la porte des mondes....

Le genre de critiques qui vous fait très chaud au coeur et vous booste...

ici


extrait Ambiance lourde et pesante, stressante, étrange, elle ne nous quitte pas un seul instant, au cours de ces nouvelles. Avec justesse, sans fioriture, un style posé, un « juste ce qu’il faut », l’auteur nous embarque dans son univers noir, dans les méandres et les errances de ses personnages. L’horreur ne vient pas des monstres tapis dans le placard, humains et monstres ne font plus qu’un. Et ils cherchent à nous entraîner à leur suite, à nous faire sombrer avec eux, à nous noyer sous nos émotions, en succombant aux leurs.


VERSION PAPIER


VERSION KINDLE




ALORS OSEREZ VOUS DECOUVRIR FISSURES ??????????????????