Wednesday, July 11, 2018

Recette d'amour et de meurtre, Sally Andrew

Prenez un premier roman d'une auteure sud africaine,
ajoutez y un "déjà traduit dans 12 langues"
agrémentez d'un bandeau "le roman culinaire le plus savoureux de l'année"
saupoudrez d'une couverture retro minimaliste
prenez aussi une pincée de 4eme de couverture lamentable...




Et vous voulez d'abord un résumé ?
L'argument commercial ne vous botte pas ???
quoi les lecteurs ont des têtes de cochon ?
Quoi ils ne sont pas hypnotisés par ce côté commercial ???

donc
Tannie Maria vit dans un coin de campagne d'Afrique du Sud, elle bosse dans une feuille de chou et se voit confier la rubrique courrier du coeur...Elle y répond toujours en envoyant des recettes de cuisine... (OUI VOUS AVEZ BIEN LU, je n'ai pas abusé du potjevleesch ni du mojito)
Un jour l'une de ses lectrices est assassinée et la voilà plus ou moins mêlée à cette affaire avec ses bonnes copines et des policiers sans grand charisme...


Alors franchement, ça se veut dans la veine des détectives d'Agathie Christie, sauf que pour l'humour et le flegme britannique vous repasserez.
L'héroïne règle tout à coup de bouffe (les recettes dans le courrier du coeur, mais franchement oh à l'os quoi ???), elle rencontre des personnages toujours décrits selon leur habillement, vit une vie rurale qui pourrait être mieux mise en valeur au lieu de résumer à l'accueil des poules, les couleurs des paysages. Et pendant des centaines de pages, on attend en vain qu'il se passe quelque chose d'intéressant... Autre que le moment où l'on mange pendant une battue, que l'héroine doit cuisiner pour le tueur qui est absolument banal...
Car évidemment, je me suis fadé l'intégralité...

Bref, ce livre est une pure daube.
A l'heure où les auteurs français brandissent le hashtag LES AUTEURS MEURENT, publier ce truc est une honte à mon sens.

C'est mal écrit, 1/10 du bouquin est consacré à des recettes de cuisine, les termes sud africains apparaissent dans les phrases pour faire couleur locale... Heureusement on a un glossaire situé à la fin.


PS : Madame l'auteure, un homme aussi peut acheter une laitue !

Friday, June 29, 2018

Pierre Lemaitre, ROBE DE MARIE

Depuis la disparition tragique de son compagnon, Sophie est folle. Elle a des absences dans sa vie, et durant ces absences, elle tue... Comme ce petit garçon dont elle avait la garde.
Une solution s'impose à elle, fuir, fuir le monde, fuir loin d'elle même...
Mais si tout ceci n'était qu'une partie de la vérité ?



Une femme sur le fil du rasoir, une première partie ardue qui plonge le lecteur dans le doute... Le déstabilise autant que l'héroïne.
Quelle tragédie a conduit Sophie à la lisière de la société ?
D'emblée, Pierre Lemaitre joue avec son public, le malmène. Crimes violents, femme perdue, on ne sait pas ce qui se passe. On en vient à s'interroger sur la véracité des faits. Sophie a-t-elle tué ? Rêve-t-elle ? on est là dans la suspension d'incrédulité si proche du fantastique classique (vous savez celui de la Peur de Maupassant, pas des Twilights et autres conneries du même genre).

Les pages se suivent, on est happé par cette cavale, cette femme qui tente de lutter, de ne pas sombrer...

Puis vient la seconde partie, comme une claque dans la figure ou plutôt une leçon magistrale d'écriture, un retournement inattendu.
Une autre façon d'appréhender le roman.

Pierre Lemaître sait jouer avec les nerfs de son lectorat, le confronter à la violence des hommes, à leur bassesse.
Il dépeint des personnages si justes qu'ils en sont troublants, un peu comme dans Cadres noirs (dont je vous avais déjà entretenu).

Une efficacité dans l'écriture, dans la mise en scène nous plonge dans une réalité détraquée, où les bons ne gagnent pas forcément, où le mal se terre, observe.

Mais le roman ne s'arrête pas là...

Je fais le choix d'une courte chronique car je ne voudrais pas déflorer l'intrigue.
En tout cas, on se trouve dans une thématique similaire à Juste UNE Ombre de Karine Giebel.
Deux livres dérangeants, deux livres efficaces, deux livres qui réduiront votre temps de sommeil.

Robe de Marié est un roman formidable à la construction impeccable.
Si vous ne l'avez pas encore lu, foncez.

Je ne mets plus de lien vers Amazon
donc pour le commander
ici