Monday, December 20, 2021

A mort le chat... Jérémy Bouquin, editions Lajouanie

Faites leur bouffer des OGM... C'est la dernière mission confiée à un lobbyiste côté... Sauf que ce mec fonctionne à la dope, aux cachetons, à l'alcool, à la baise sauvage. En plus il est parisien et a un super carnet d'adresses, de quoi vous faire une belle brochettes de salopards. Dans ces conditions, la réalité est déformée ! Je n'avais jamais lu de livre de Jérémy Bouquin jusqu'à présent. Eh bien quelle erreur ! Vous avez envie de cynisme, de férocité, de colère, d'une écriture sous amphets ? Vous voulez voir un héros complètement frappadingue, vous avez le coeur bien accroché ? Parce que ça charcle... Ah et enfin vous aimez le tuning de flingue ? Et des balles qui vont avec ? Foncez ! Bouquin est fou, mais dans le bon sens du terme. Il met des tripes dans son livre. Pas de fioriture, un héros qui est une belle ordure, mais qui représente si bien notre société. Pas de complaisance chez l'auteur, pas de naïveté, l'action se déroule à 300 à l'heure. Y a des "putain", des gros mots, des filles faciles, des ordures. Un chat qui cause. Ce bouquin est purement jouissif, c'est du roman noir mais pas que. J'ai envie de dire que l'auteur prend son pied à écrire et que nous, lecteurs, sommes happés dans son sillage. On se demande comment son personnage va évoluer au fil de sa descente aux enfers. Pensez donc un parigot pur jus qui se retrouve à la cambrousse. Si je vais râler sur des fautes d'orthographe malvenues, je me dis que comme vous allez vous ruer ce livre par centaines parce que vous avez bon goût, les prochaines éditions seront au top. Putain ce que c'était bon ce bouquin.
et tu le trouves où ce livre ? ici notamment LAJOUANIE EDITIONS

Sunday, February 07, 2021

La délinquance des jeunes, les 13/19 ans racontent leurs délits, Sébastian Roché

Demander à des jeunes gens s'ils ont participé à des délits, les laisser répondre librement, sans les juger : c'est avoir un instantané de cette criminalité qui pourrit la vie de nos concitoyens. Dans cet ouvrage le sociologue Sébastian Roché ne va pas se faire dogmatique. Il va analyser, mettre le doigt sur certains faits frappants. Exploiter les données de cette enquête de terrain. Très vite, les chocs vont se faire ressentir : Et d'une 5 % des délinquants concentrent la majorité des délits. Un choc, on peut parler d'hyperactivité, on peut en chercher les raisons liées à la pauvreté ou à l'origine ethnique, mais M Roché renvoie vite dans les cordes, ces politiciens arguant de leur idéologie pour justifier le monde. La mollesse face à la délinquance (vous voyez quelqu'un dégrader, vous ne réagissez pas, l'absence de réponse du système) favorise un endurcissement. L'absence de supervision des parents en rajoute. Y a -t-il une délinquance d'origine maghrébine ? Oui hélas, elle est le fait d'une minorité, souvent couverte par d'autres, mais cette délinquance retentit sur toute la communauté. L'ignorer c'est passer à côté des causes, favoriser cette installation de la délinquance sur le long terme. Les juges sont débordés et pourtant ils ne connaissent qu'une infime partie des faits à juger, beaucoup sont classés sans suite, quand enquête il y a. Troisième choc de cet ouvrage paru en 2001.
Vous l'aurez compris, Sébastian Roché devrait être lu par les politiciens toujours dans l'instantané. En attendant, cet ouvrage a peut-être vieilli mais les récentes affaires mettant en exergue des MNA font basculer la délinquance des jeunes, celle-ci semble durablement installée, peut-on encore la combattre ? Et comment ?