Friday, March 08, 2019

JE SERAI LE DERNIER HOMME DE DAVID COULON / EDITIONS LAJOUANIE


Il rentrait de chez sa maîtresse, elle a déboulé de nulle part, ils se sont battus, elle est morte et depuis il trimballe son cadavre...

Qu'est-ce qui fait qu'un roman fonctionne ou non ?
Certains vous diront le style, d'autres l'histoire, d'autres trouveront d'autres recettes miracle.


Dans Je serai le dernier homme, David Coulon met en scène un mec sur la touche. viré de son boulot, mal heureux en couple (je sépare volontairement), un mec complètement déphasé dans un monde agressif où les images vous assaillent, où la réalité économique vous rattrape.
Un mec ordinaire qui voit sa vie basculer définitivement un soir où il avait trop bu.
Pas de nom, pas de prénom, ce mec, c'est votre voisin, un frère, un ami, quelqu'un d'ordinaire, pas le genre qui compte dans une gare, mais un ouvrier qui a donné pour son boulot et à qui l'on propose un avenir sous forme de "prends ton pécule" et ferme ta g...
Le Coulon, il est social au sens où il se met à la portée de son héros, un homme qui subit ce monde fluctuant.
Autour de lui, la Normandie de la pétrochimie crève à petits feux, les usines ferment, mais elles continuent de tourner et on se demande comment...
En en même temps, son couple bat de l'aile, il a une mapitresse, il ne veut pas casser cette union avec sa femme.
Peut-être parce qu'elle symbolise des assises, à moins qu'il ne soit lâche...

C'est hyper réaliste, vivant, c'est l'empathie portée à son paroxysme par petites touches, subtiles.
Bref c'est brillant


et pour mettre en exergue ce héros , ce mec là où il ne fallait pas au moment où il ne fallait pas, Coulon utilise un style déstructuré, phrases courtes, rapides. Pensées coups de poignards, ciselés.
Des mots simples qui font mouche...

Et l'histoire me direz vous ?

L'histoire c'est un mec à la dérive dans une affaire démente, une perte des repères...
Un vrai thriller mais avec un fond et pas un tueur en série jouant une partition d'un obscur codex.
Non Coulon, c'est le roman policier au coin de la rue, mais un roman haletant, un hymne aux sans grades, aux mecs brisés, aux ouvriers

En résumé, JE SERAI LE DERNIER HOMME c'est plus qu'une bonne came. C'est un vrai roman avec un fond !
Bravo

Sunday, February 24, 2019

RAFALE / MARC FALVO / LAJOUANIE EDITIONS

Marc Falvo est un auteur du Nord qui a publié sous divers pseudo, ce qui fait que l'animal auteur est dur à traquer
On le connait comme Stan Kurtz, Bob Slasher....



Rafale, c'est l'histoire de Gabriel Sacco, homme de main d'un truand dans une cité de province. Un truand vieux de la vieille qui ne tiendrait pas face à des petits motivés... Sacco a une maitresse, il a perdu le contact avec sa gamine, ce n'est pas un intello, juste un mec ordinaire qui a conscience de ce qu'il est... Jusqu'au jour où le petit ami de sa fille disparaît...


Ce qui m'a attiré dans ce roman, c'est d'abord la couverture superbe, ambiance garantie.
Rafale, ce n'est pas une histoire avec un serial killer adepte de la mécanique quantique et des livres des prophètes; Rafale, c'est un roman plus simple, réaliste qui ferait une bonne adaptation en telefilm.

D'abord, il est écrit à la seconde personne du singulier, ce Qui surprend, mais qui marche carrément bien.
C'est ensuite un roman simple, populaire dans le sens noble, avec son langage, ses codes, avec des images qui percutent, des persos hauts en couleur (ah le croco, on se demande qui peut être ce mec un peu vicelard sur les bords ?) une galerie de personnages qu'on verrait bien dans le parrain, mais un parrain moins grandiloquent, un milieu assez glauque où on survit plus qu'on ne vit.
Et puis il y a ce antihéros de Gabriel à qui il arrive toutes les merdes possibles, qui essaie de bien faire, pour se retrouver sur le bord de la route souvent. Un personnage sympathique malgré ses antécédents, un personnage en quête de rédemption, de rachat, de changement...
Sauf que dans le milieu, on suit les ordres et basta...

Des rebondissements, du roman noir, ambiance femmes fatales, magouilles et mec pas très fute fute avec de la classe... Rafale, c'est un roman qui fait du bien dans la production actuelle, justement parce qu'il ne se prend pas la tête, parce que l'auteur a pris un panard à l'écrire, parce qu'il le communique ce plaisir.
Dévoré dans le train entre Arras et Lyon, je vous recommande vivement ce livre pour vous changer de la masse... Parce qu'uen histoire c'est surtout et avant tout du plaisir de vivre différemment...


ET POUR LE COMMANDER ?
ben allez là